Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ressources / MOOC Accueil des étudiants dyslexiques à l’université (MADEDU)

MOOC Accueil des étudiants dyslexiques à l’université (MADEDU)

À partir des acquis de deux ans de recherche sur la prévalence et les besoins des étudiants dyslexiques de l’Université de Lyon, nous proposons de créer un MOOC (Massive Open Online Course) ciblé pour les enseignants-chercheurs afin de : 1- les sensibiliser à la problématique d’accueil des étudiants dyslexiques à l’université et 2- leur donner des outils pour mieux réussir l’enseignement et l’évaluation de ces étudiants dans leur cours.

Qu'est-ce MadEdu ?

À partir des acquis de deux ans de recherche sur la prévalence et les besoins des étudiants dyslexiques de l’Université de Lyon (à l'initiative du laboratoire d'excellence ASLAN, il s'agit des projets ETUDYS et DYSRABLE, PEPS CNRS 2014 et 2015) et, par ailleurs, d’une série d’expériences portées par la Comue Université Grenoble Alpes, nous proposons de créer un MOOC (Massive Open Online Course ciblé pour les enseignants-chercheurs afin de : 1- les sensibiliser à la problématique d’accueil des étudiants dyslexiques à l’université et 2- leur donner des outils pour mieux réussir l’enseignement et l’évaluation de ces étudiants dans leur cours.

Bénéfices attendus et bénéficiaires :

En 2012/2013, 969 étudiants en situation de handicap se sont déclarés dans les établissements d’enseignement supérieur de l’Université de Lyon. Parmi ceux-ci, 33%[1] ont un trouble dys-, en grande majorité une dyslexie. Autrefois peu représentés, ces jeunes sont mieux dépistés et pris en charge en primaire et secondaire, ce qui les conduit plus facilement vers l’enseignement supérieur.

Concernant les établissements universitaires membres de la  Communauté Université Grenoble Alpes, ce sont 1041 étudiants en situation de handicap qui ont été accueillis sur les sites de Grenoble, Valence et Savoie ( 1.5% de la population étudiante) (Parmi eux 385 étaient porteurs de troubles du langage et de la parole ( 36.9% du total). Pour l’ Université Joseph Fourier (scientifique, médicale, technologique), ils représentent 48.3% des étudiants en situation de handicap ce qui est le pourcentage maximal.

En parallèle, les enseignants ont le plus souvent des difficultés à identifier les étudiants porteurs de ce type de troubles (lorsqu’ils ne sont pas déclarés), à comprendre leurs problématiques d’apprentissage et les raisons qui conduisent les missions handicap à mettre en place des dispositifs d’accompagnement différents selon les étudiants, d’autant que ceux-ci sont compliqués à mettre en œuvre pour les équipes pédagogiques (notamment pour les examens) et qu’ils conduisent à des sentiments d’inégalité perçues par les étudiants non dys-. La transposition de connaissances théoriques des troubles d’apprentissages en situation d’apprentissage suppose que les enseignants comme les étudiants soient capables d’adapter leurs pratiques pédagogiques pour les premiers… et leurs stratégies d’apprentissages pour les seconds. Des pistes et exemples concrets de mise en œuvre de différentes pratiques pour la classe universitaire pourront être un axe de développement du MOOC « MADEDU ».

Ce MOOC permettrait donc aux enseignants formés d’être des personnes ressources pour leurs collègues, les étudiants dys- et les étudiants non dys-, afin de mieux comprendre la nécessité d’un processus d’individualisation dans la mise en place des aménagements et d’être forces de propositions dans la création de supports pédagogiques et de formats d’évaluation cohérents avec les problématiques d’apprentissage présentées.

Ce travail d’information, de sensibilisation et de formation, sera également bénéfique aux missions handicap et aux services de médecine préventive, qui soumettent les préconisations et mettent en œuvre les aménagements, afin que leurs démarches soient mieux comprises et mieux perçues par les équipes pédagogiques. Il fera suite aux actions conduites par la mission handicap de l’ Université de Lyon et le SAH de la Communauté Université Grenoble Alpes depuis plusieurs années.

Pour qui ?

Ce MOOC, tel qu’il est pensé pour cette première édition, est principalement destiné aux enseignants de l’enseignement supérieur (et plus largement aux équipes pédagogiques), mais il pourrait également intéresser les étudiants (dys et non dys-), les missions handicap, les services de médecine préventive, et toutes les personnes sensibilisées au handicap dans le milieu de l’enseignement.

 

[1] 20.9% au national.