Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Séminaires / Espaces éducatifs hybrides : l'enseignement agricole

Espaces éducatifs hybrides : l'enseignement agricole

Quand ? Le 13/04/2017,
de 09:00 à 12:00
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal
Claire Masson et Laurent Veillard (UMR ICAR) - Etude de la conception d’une séquence de formation dans une filière secondaire agricole
 
La présentation proposée porte sur la conception et la mise en place d’une séquence de formation au sein d’une filière professionnelle secondaire agricole. Dans une première partie, nous présenterons et discuterons du concept théorique mobilisé pour mener l’analyse. Il s’agit de la transposition didactique, notion créée par le sociologue M. Verret, puis reprise par Y. Chevallard en didactique des mathématiques. Ce concept est aujourd’hui largement utilisé par les didacticiens de différentes disciplines, y compris ceux qui s’intéressent à l’enseignement technique et professionnel. Son usage ne va pas sans poser quelques questions théoriques importantes que nous mettrons en avant dans cette présentation Dans la seconde partie de l’exposé, nous rendrons compte du travail ethnographique mené dans un lycée agricole, avec une enquête déployée sur le temps long (3 ans) et une combinaison de différents modes de production de données (observations, entretiens, enregistrements audio-vidéo, analyse de documents). Les analyses mettent en particulier en évidence la diversité des références à l’origine de ce processus transpositif et des opérations de transposition complexes qui dépendent pour une part importante de l’organisation socio-technique d’un établissement, elle-même fruit d’une réflexion et de choix en partie didactiques, effectués parfois plusieurs années plus tôt.
 
 
Gérard Bodé, historien à l'UMR Larha - L’enseignement pratique dans l’enseignement agricole, XIXe-XXe siècles
 
Dès sa naissance, l’enseignement agricole a souffert d’un déficit de légitimité. D’une part, de façon récurrente, des voix se sont élevées pour douter de l’utilité d’une formation professionnelle à destination de paysans habitués à apprendre leur métier de père en fils. D’autre part, certains économistes déplorent le maintien d’une agriculture routière rétive à toute innovation et nuisible à l’augmentation des productions. Comme tous les enseignements professionnels, l’enseignement agricole est réparti entre des cours théoriques (pour l’augmentation des connaissances agronomiques) et du travail pratique (pour le développement de nouvelles manières de culture ou d’élevage). L’objet de cette communication est de s’attacher, à partir de dépouillements d’archives, à la réalité de cet enseignement pratique plutôt qu’aux décisions réglementaires normatives. Dans les différents types d’établissements qui se sont succédés (fermes écoles, centres pénitentiaires agricoles, écoles pratiques d’agriculture, cours postscolaires, etc…), on tentera d’analyser la répartition entre enseignements théorique et pratique et de détailler la nature et la composition de la formation pratique agricole afin de mettre en lumière son évolution ou ses blocages.