Pépinière Interdisciplinaire

  • Logo ENSL
  • Logo CNRS
Vous êtes ici : Accueil / LLE / Présentation des unités membres

Présentation des unités membres

Plusieurs laboratoires dont l’ENS est tutelle, aux côtés d’autres établissements du site de Lyon, ont des travaux qui portent sur la thématique de l’éducation et constitue le noyau de du LLE.

UMR 5190 Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes

Le Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes (UMR 5190) est une Unité Mixte de Recherche du CNRS sous la tutelle des Universités Lyon 2 et Lyon 3, Grenoble-Alpes et de l'ENS de Lyon. Un des sept axes de recherche du laboratoire s’intitule Savoirs. Acteurs, dynamiques, espaces. Il s’intéresse notamment à l’histoire de l’éducation et de la transmission des savoirs au travers de leur nature et de leurs usages sociaux en lien avec la construction des identités sociales et professionnelles. Au sein du laboratoire, l'éducation est abordée au travers de l'histoire des institutions officielles d'éducation mais aussi des divers lieux de savoirs et d’éducation professionnelle - ateliers, échoppes, usines… - et de la hiérarchisation des savoirs et des disciplines que cela entraîne. Les chercheurs sont plus particulièrement attentifs à l'histoire de la formation des élites, aux relations entre genre et enseignement professionnel, à la formation et au fonctionnement de géographies scolaire et savante, et à la question des vecteurs de transmission des savoirs.

 

UMR 5191 Interactions, Corpus, Apprentissages, Représentations

Le laboratoire ICAR se caractérise par des activités scientifiques pluridisciplinaires en linguistique et en didactique focalisées sur l’analyse multidimensionnelle des usages de la langue en interaction et dans le texte, appréhendée de manière outillée sur de grands corpus de données orales interactives et textuelles. Au sein du LLE, les membres d’ICAR contribuent notamment à développer des recherches pluridisciplinaires autour des relations entre savoirs et médiations linguistiques ; sur les interactions entre langage, travail et formation ; sur les nouveaux contextes d’apprentissage et d’interaction filtrés par des supports numériques.

UMR 5206 Triangle. Action, discours, pensée politique et économique

L’UMR Triangle est un laboratoire interdisciplinaire du CNRS créé en 2005, réunissant des chercheurs et chercheuses autour de travaux sur l’action, le discours et la pensée politiques. Au sein du LLE, les membres de Triangle contribuent notamment à développer des recherches autour des politiques publiques et des institutions éducatives (http://triangle.ens-lyon.fr/spip.php?rubrique842 ) Celles-ci visent principalement à comprendre comment des logiques professionnelles, institutionnelles et politiques structurent le champ de l’éducation et de la formation. Dans cette perspective, il s’agit de s’interroger sur la définition des normes, des modes de régulation et des finalités de l’action publique dans ce secteur, à l'échelle locale, nationale ou internationale. Couvrant l’ensemble des niveaux d’enseignement, du primaire au supérieur, ces travaux s’intéressent ainsi tout autant à la construction des politiques publiques, qu’à leur mise en œuvre dans des institutions et leur réception par des usagers.

UMR 5283 Centre Max Weber

Le Centre Max Weber (CMW) regroupe un grand nombre des sociologues du site Lyon Saint-Etienne. En reprenant le nom d’un grand fondateur de la sociologie, qui marque aujourd’hui encore les sociologies contemporaines les plus diverses par ses travaux de sociologue et d’épistémologue des sciences sociales, les membres du Centre Max Weber indiquent leur attachement à un pluralisme théorique, méthodologique et épistémologique. Les recherches du laboratoire, du fait de son pluralisme, de sa taille et son histoire, couvrent un large champ de thématiques de recherche : les formes de socialisation, le genre, l’éducation, le travail, la parenté, la connaissance, l’urbain, la culture, les sociologies visuelles.

 

UMR 5600 Environnement Ville Société

L'UMR Environnement Ville Société (EVS) analyse les dynamiques de changement entre environnement, ville et société, en partant de l’idée qu’il s’agit des trois composantes essentielles de l’ « anthropocène », et qu’elles sont au centre de grands questionnements des sciences sociales. Quelle que soit l’approche disciplinaire des membres de l’équipe, la dimension spatiale du changement est explicitement prise en compte. Les processus majeurs auxquels EVS porte une attention particulière, et sur lesquels elle s’est forgée une expertise reconnue sont par exemple l’anthropisation des milieux, l’urbanisation et la fabrique urbaine, l’adaptation aux changements environnementaux ou l’européanisation. La thématique de l’éducation, émergente ces dernières années, prend appui sur un intérêt renouvelé pour la portée spatiale de l’action publique et la multiplicité des interactions multiples au sein des personnels et des usagers des structures éducatives, prises au sens le plus large.

 

Institut Français de l'éducation

L’ambition de l’Institut Français de l’Éducation, structure d’interface, est d’articuler recherche et formation à des fins d’accompagnement des politiques éducatives. Il s’agit pour les équipes inter-catégorielles de l’IFÉ de produire des études rigoureuses et des ressources utiles et utilisables par les formateurs, et plus largement, par tous les acteurs des systèmes éducatifs. C’est en nouant un dialogue continu avec les chercheurs, les politiques et les enseignants chercheurs-praticiens du milieu scolaire et du supérieur que l’IFÉ pourra contribuer, avec inventivité et pertinence, à la transformation de la professionnalité des métiers de l’éducation.